retour accueil
Facebook Youtube
Environnement & Qualité

Information ONF

Retour

Quelques échos de nos collines :

En cette année de jubilé ou la commune de Carnoux fête ses cinquante ans, rappelons l’importance de sa forêt communale qui recouvre le tiers du territoire avec une superficie de 111 hectares sur les 345 hectares que compte la commune.


Depuis la création de Carnoux, cette forêt, propriété de la commune, est gérée et surveillée par l’Office Nationale des Forêts, par le biais de l’application du régime forestier. Sur ces espaces naturels un document de gestion appelé « aménagement forestier » est actuellement en cours de révision pour une durée de dix ans.


Exsangue à la création de la commune, car ravagée par les flammes, la forêt communale a depuis repris des couleurs. Par le biais de nombreuses plantations mais aussi à la faveur des régénérations naturelles, elle s’est reconstituée de manière remarquable quasiment partout.

Si le pin d’Alep est l’essence majoritaire, les carnussiens ont aussi la chance de contempler les chênes blancs, chênes verts, sorbiers, ou les érables de Montpellier du sentier botanique, ainsi que les cèdres, les pins parasols et les frênes à fleur du plateau de Languillard.

Dans les rares espaces non boisés comme les garrigues, les pierriers ou les falaises peuvent également se trouver des plantes intéressantes comme la discrète sabline de provence, espèce endémique de la région, intégralement protégée et qui prospère à Carnoux.

Malheureusement, les nombreux départs de feux de l’été dernier nous ont aussi rappelés a quel point ce patrimoine naturel peut être fragile.
Très soucieuse de son environnement, la mairie de Carnoux alloue depuis de nombreuses années des moyens importants pour entretenir et embellir sa forêt, notamment dans le cadre de la mise en place du programme de travaux annuel que lui propose l’ONF.

C’est à cet établissement que la mairie de Carnoux confie les travaux d’entretien des aires d’accueil (bancs, tables, sentiers, enlèvement des déchets, jeux etc..) la réparation de barrière dfci, l’abattage d’arbres dangereux, les débroussaillements préventifs des zones sensibles, etc...

Cette année, pour des raisons de sécurité, certains jeux ainsi que l’abri en bois du parc forestier du mont fleuri ont dû être enlevés. L’usure naturelle du temps ainsi que les dégradations répétées ne permettaient plus de maintenir ces équipements en bon état.

Afin de diminuer les risques de départs de feux et de propagation, il est nécessaire d’enlever les pins chétifs en trop forte densité au profits des résineux en bonne santé et des feuillus.

C’est dans ce but qu’un chantier d’éclaircie de 13 hectares a été réalisé en février sur le plateau de Languilard, derrière le CAT.
Cette opération a permis également de réduire l’aspect géométrique des lignes de plantations et des haies de cyprès de l’Arizona, espèce introduite au feuillage bleu très inflammable. Les branchages ont étés broyés près des lisières, et débrisées dans la parcelle. Le bois a été vendu a une entreprise au bénéfice de la commune et totalement évacué avant l'été.

Pour les particuliers souhaitant ramasser en forêt du bois de chauffage en petite quantité vous pouvez contacter l’ONF au 06 21 47 06 67 à partir de la fin du mois de septembre.